Ensemble, concrétisons votre avenir.
 
A+ A    A-    A

Raccourcis

L’Office AI du canton de Neuchâtel

Historique de l’Office AI NE

Créé en 1995, l’Office AI du canton de Neuchâtel (OAINE) est une institution autonome de droit public financé par des fonds fédéraux. Il accomplit les tâches qui lui incombent en vertu des prescriptions fédérales. L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) exerce sur l’office AI une surveillance matérielle, administrative et financière. Au niveau cantonal, l’Office AI NE relève du Département de l’emploi et de la cohésion sociale (DECS).

Mission de l’Office AI NE

La mission première de l’Office AI NE est de favoriser l’autonomie, au sens large, des personnes assurées. Pour y parvenir, nous œuvrons sur trois plans: le maintien en emploi de la personne malade ou accidentée, la réinsertion professionnelle à travers des mesures de réadaptation spécifiques ou, en dernier recours, le versement d’une rente d’invalidité.

Organigramme de l’Office AI NE

Postes vacants à l’OAINE

Travailler à l’Office AI du canton de Neuchâtel, plus qu’un emploi: un véritable engagement!

Nos collaborateurs et collaboratrices ont pour mission de favoriser la réinsertion professionnelle des personnes atteintes dans leur santé. Pour la mener à bien, ils s’appuient sur une éthique et des valeurs qui nous sont propres.

Un lieu de travail agréable, un encadrement individualisé ainsi que des possibilités étendues de formation sont autant d’éléments supplémentaires qui visent à contribuer à l’épanouissement de nos collaborateurs et collaboratrices.

Un poste vacant vous intéresse? Nous examinerons votre candidature avec intérêt!

 

Statistiques de l’AI

Vous trouverez les statistiques de l’AI de l'année dernière et des années précédentes sur le site de l’Office fédéral des assurances sociales en cliquant ici.

Documentation sur l’AI

Vous trouverez des renseignements divers et variés sur l’assurance-invalidité dans les documents suivants:

Développement continu de l’AI

La 7e révision de la loi sur l’assurance-invalidité (LAI), communément appelée «Développement continu de l’AI», sera introduite au 1er janvier 2022. Elle a pour objectif principal de renforcer la réadaptation professionnelle et de prévenir l’invalidité des jeunes. Il s’agira d’intensifier le suivi et le pilotage en matière d’infirmités congénitales, de soutenir de manière ciblée les jeunes au moment de leur entrée dans la vie active et d’étendre les offres de conseil et de suivi en faveur des personnes atteintes dans leur santé psychique. Pour atteindre ces objectifs, la collaboration entre les médecins, les employeurs et l’AI sera renforcée, et le système actuel des rentes (par échelons) sera remplacé par un système linéaire.

Dès que les modalités détaillées auront été adoptées au niveau fédéral, nous vous informerons davantage sur le Développement continu de l’AI sur notre site Internet.

Lutte contre la fraude

Une personne assurée peut toucher des prestations auxquelles elle n’a pas droit soit parce que l’office AI n’a pas correctement examiné son dossier, soit parce que la personne assurée elle-même a volontairement induit l’assurance en erreur. Pour remédier à cette dernière éventualité, l’office AI fait appel à des spécialistes, par exemple en mandatant des détectives privés.

Les cas de fraudes peuvent se présenter lorsqu’une personne assurée:

  • sollicite des prestations en cherchant délibérément à tromper l’assurance, ou
  • cherche à conserver des prestations en omettant, partiellement ou complètement, de renseigner l’assurance.

La personne assurée qui, par des indications fausses ou incomplètes ou de toute autre manière, aura obtenu – pour elle-même ou pour autrui – une prestation qui ne lui revient pas, commet un délit qui relève du droit pénal.

Même si le nombre de cas de fraude caractérisée est proportionnellement faible, la fraude d’une personne assurée ne saurait être tolérée, car elle est à la charge de l’ensemble des citoyen-ne-s. C’est pourquoi l’assurance-invalidité met tout en œuvre pour lutter rigoureusement contre la fraude et effectue des contrôles avant l’octroi de prestations.

De plus amples informations sur ce sujet se trouvent sur le site Internet de l’OFAS et sur le site Internet réglo, la campagne neuchâteloise contre les abus.

Formation continue sur l’AI

Le Centre de formation AI, basé à Vevey, propose un vaste choix de cours de formation continue - dont certains sont ouverts au public - touchant à des thématiques diverses et variées autour de l’AI. Le catalogue de cours est disponible sur le site du CFAI.

Liens pratiques

Compasso - Réseau sur le maintien de l’emploi et de l’intégration professionnelle